The Black Keys

« This is Alfred McMoore. Your black key is taking too long ».

Alfred McMoore était un artiste marginal et incompris, qui plus est schizophrène, des années 80-90. C’est à lui que Dan Auerbach et Patrick Carney doivent le nom The Black Keys.
Comme indiqué ci dessus, « black key » était fréquemment utilisé par Alfred McMoore lorsqu’il monologuait avec le répondeur des habitants d’Akron, Ohio, ville originaire de nos deux musiciens préférés.

Le groupe est créé en 2001, le premier album sort en 2002,The Black Keys – The Big Come Up. Cet album est un véritable succès et lance les deux artistes dans le monde du rock indépendant. Suivent ensuite The Black Keys – Thickfreakness, Rubber Factory, Magic Potion, The Black Keys – Attack And Release (de loin mon préféré), The Black Keys – Brothers, et The Black Keys – El Camino.

Les clips sont simples, drôles et agréables, les mises en scènes sont cocasses, le duo ne manque pas d’humour. Ca vaut le coup d’oeil.

The Black Keys est un groupe qui peut s’écouter en toute occasion, pour se revitaliser aussi bien que pour méditer. Il est vrai que leurs influences er leurs préférences se retrouvent dans beaucoup de morceaux et dans la plupart de leurs albums, mais ici, on les aime et on ne voudrait vraiment pas qu’ils changent.

Je vous conseille ces quelques morceaux:

THE BLACK KEYS

Bonne écoute!

Pierre-Louis.

Publicités